test2 : un tour du monde artistique

Partager

Démarré en 2008

 

 

 

 

 

« Faites de votre vie un rêve et de votre rêve une réalité » disait Antoine De Saint-Exupéry.

Moi j’ai fais un rêve, il est devenu réalité !

Faire le tour du monde et réaliser des œuvres sonores et musicales à partir des sons de la nature et de ma lyre Guerisson sculptée en bois flotté.

LeReveDuGuerissonVoyageur72

Pas n’importe quelle nature ? Celle qui précisément se situe aux environs du 47ème parallèle.

Pourquoi le 47ème parallèle ? Parce que j’ai réalisé ma lyre Guerisson à l’âge de 47 ans sur l’île aux Grues au Québec. Île qui se situe sur le 47ème parallèle.

Comment m’est venu ce projet de voyage sensoriel ?

D’un rêve. Ou plutôt d’un cauchemar.

Le naufrage du pétrolier Prestige au large de la Galice en Espagne en 2002. Une vision d’horreur. Des centaines d’oiseaux qui se débattent désespérément pour dégager leurs ailes engluées dans le pétrole qui s’était alors répandu jusqu’aux côtes bretonnes.

Profondément choquée par cette scène, je décide de ne plus utiliser la résine (matière synthétique issue du pétrole) pour réaliser mes sculptures figuratives et maquettes urbaines.

Dès lors, je n’ai plus utilisé que des matériaux naturels. Par la suite, l’idée m’est venue de créer au sein même de la nature.

Au Québec, j’ai transformé une souche de bois flotté en harpe avec du fil de fer et des pierres glanées aux alentours. Seule face au fleuve Saint-Laurent, j’ai joué pour et avec les oies en pleine nature!

De retour en France, toujours guidée par le 47ème parallèle, je réalise une harpe entre les branches d’un arbre en pleine nature au bord de la Loire. Un insecte tourne autour, des passants joue de ma harpe sous l’arbre qui pleure entre le fleuve et l’étang.

L’endroit s’appelle la mare aux fées. Je crois être seule et une famille de randonneurs s’arrête, écoute. Je les entends s’exclamer : « c’est elle la fée ! »

La présence du Guerisson interpelle, crée de la magie, de l ‘émerveillement, du rêve. Quand je joue, et que ma voix se mêle aux sons de l’instrument, les auditeurs se disent transportés dans un voyage sonore ressourçant et apaisant.

En mêlant ma voix et le son de la harpe au chant des oiseaux et aux bruits des forêts et des cascades d’eau, j’ai remarqué que tous ces sons résonnaient différemment. L’évidence s’est alors imposée. Il me fallait aller à la découverte d’autres sons naturels à travers le monde.

Entre pôle nglobTransparentord et équateur, cette ligne de latitude 47 traverse horizontalement plus de 14 pays en passant par les villes de Saint-Nazaire (France), Québec (Canada), Seattle (USA) et Oulan-Bator (Mongolie).

Réaliser ce tour du monde, c’est pour moi l’occasion d’inviter chacun à rêver et à faire de son rêve une réalité quel que soit son âge.

 

HarpeauJardindetail1Je vais réaliser un carnet de voyage visuel et sonore à l’échelle planétaire et des œuvres sonores dans la nature – Aller dans toutes sortes d’endroits ( parcs naturels, lieux énergétiques, grands arbres, forêts, fleuves, torrents, rivières, cascades) – “Enquêter” sur l’effet guérisseur, apaisant et ressourçant des sons composés avec la nature et en présence d’animaux comme les chevaux et les baleines – J’expérimenterai ces effets par des visites et des rencontres ressourçantes et apaisantes, pour tout public éloigné de la nature. (la cité, les lieux d’enfermement et de soins), les animaux privés de liberté.

Je vais également rencontrer et interviewer des hommes et des femmes qui vivent en lien avec la nature et les animaux et apprendre de leurs traditions.

C’est important pour moi de témoigner qu’en prenant soin de nous même, nous prenons aussi soin de la nature, de la planète et de ses habitants.

globeEuropeGVW

Enregistrer

Enregistrer